Capelle La Grande Colère ...

Publié le par citoyens-sans-cible

En voilà un ... Un de ces sujets où les mots fâchent tant, qu'on voudrai ne pas en parler. Et à Capelle-La-Grande, le maire en activité , Roger Gouvart a mis les pieds dans le plat.
Lors du conseil municipale, le 19/10/2011 le premier majistrat Capellois à en effet de nouveau fait par de son agacement (précédemment il s'était offusquée lors d'une séance à la communauté urbaine de Dunkerque), contre une loi dit-il "injuste".
Cette loi datée du 05/07/2000 prévoit que chaque département, cartographie les sites d’accueil des "gens du voyages", obligatoire dans chaque ville habitée par plus de 5000 personnes. Ces cites d’accueil doivent être muni de place, suffisamment importantes, pour contenir caravane, véhicules et remorques. Ces places doivent être proches de sanitaires avec eau potable et électricité, il doit y avoir 2 WC pour 5 places aménagées. Ces aires doivent être gardées, et bénéficiez du ramassage des ordures. Tout ceci subventionné par les villes et les régions, la loi est claire.
Mais monsieur Gouvart, campeur aguérie ne l'entend pas de cette oreille. En effet, dit-il "Quand on va en camping dans le Midi, on paie le transport, l'emplacement, l'eau, la taxe de séjour, et pourquoi eux ne paient pas ?" La question est lancé, ce débat bien houleux soulève des incompréhensions et un problème de fond. Comment considérer des citoyens au statut pas comme les autres? (N'importe qui peut faire le choix de vivre en nomade, la question ne stigmatise pas une population, mais demande si ce statut est juste.)

Balance.jpg

Publié dans Urbanisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

saintpol surmer 29/10/2011 00:12


Contrairement à ce que dit ce monsieur, les gens du voyages payent une taxe de sejour + l'eau + l'éléctricité. Même si la taxe de sejour est minime par rapport à un camping dans le midi (les
instalations ne sont pas les mêmes non plus) les gens payent pour une simple place parking sans presque aucun confort (une place, un wc, une douche et un accés payant à l'eau et l'electricité).
Cela reprsente entre 200 et 400 euro par mois selon les familles et je le repete pour un minimum de confort. C'est un choix de vie qu'il faut respecter et ne pas mettre tout le monde dans le même
sac !