Discours du 14.10.11

Publié le par citoyens-sans-cible

Discours du Directeur de Publication : F. KHADRI

L’esprit qui anime les membres de l’association « Nous Voter ! » se résume à notre slogan : réagir pour l’avenir. Notre objectif est de créer, de manière indépendante, une dynamique constructive afin d’amener le citoyen lambda à devenir acteur dans la ville. Il s’agit toujours pour nous de montrer que l’avenir ne se fera pas sans lui. Il est important de réveiller les consciences politiques des citoyens, notamment des jeunes. Le 21 avril 2002 a été un vrai séisme politique en France. Mais pour les Grands- Synthois, ce séisme a lieu à chaque élection où l’abstentionnisme fait le nid de l’extrême droite.

Nous ne devons pas nous complaire 65478820.gifdans un discours victimaire, l’action doit suivre le constat. 

Un autre problème important auquel veut se confronter l’association est le manque de civisme et de connaissance en matière de citoyenneté. Trop souvent, les habitants ont l’impression que la fatalité est la règle et se désintéressent de la vie locale. Dans la plupart des projets urbains, les habitants sont absents. Ils doivent s’investir davantage pour mieux vivre ensemble. Par ailleurs, beaucoup de gens ne font aucune distinction entre le conseil municipal, général ou régional. Nous essayons d’aider par nos actions à aider les citoyens à se doter des moyens nécessaires pour faire respecter ses droits, sans oublier ses obligations.

La réalisation du journal CSC (« Citoyens Sans Cible ») est un des moyens d’atteindre cet objectif citoyen. CSC est un média qui doit permettre de libérer la parole. Souvent on reproche aux habitants et surtout à la jeunesse de s’exprimer par la violence. La plume est un excellent moyen de canaliser l’énergie de la jeunesse et des habitants en général qui vivent dans des conditions sociales difficiles. C’est un journal qui se veut indépendant et n’entre dans aucune logique partisane. Les habitants s’approprient son contenu à chaque fois qu’ils se réunissent en comité de rédaction, en respectant bien-sûr la charte rédactionnelle et en se conformant à la loi.

 

Discours du rédacteur en chef : B. DEVOS

Déjà cinq ans

On n’y coupe pas les anniversaires c’est pour tous. Chacune des personnes présentent ici compte les années, à des dates butoirs qui nous sont propres. Les projets eux aussi grandissent pour certains avec plus de difficultés. Les embuches sont là et la volonté de les dépasser aussi. Cette année est la cinquième où cette volonté triomphe sur l’adversité, où la parole tue le silence, où l’initiative citoyenne tue la passivité.

Cette cinquième année, donne ainsi naissance à un sixième numéro de Citoyen sans Cible. Le journal qui sera désormais trimestriel, revient informer sur notre ville de Grande-Synthe les projets en cours et à venir. Nous avons également essayé d’informer sur des thèmes plus divers tels que la musique ou l’histoire locale. La volonté reste néanmoins la même : encourager la diversité, soutenir les initiatives locales et ne pas se taire quand une chose mérite d’être dite, faire taire le silence. 

Pour arriver à nos fins et également pour ne pas être trop silencieux entre les numéros, il s’est imposé à nous de booster notre visibilité par Internet. Ce média étant aujourd’hui sans doute le plus répandu et le plus utilisé par les Grands-Synthois, nous avons relancé le blog, citoyens sans cible, hébergé chez overblog et le profil Facebook a été créé. Nous travaillons ainsi de manière quotidienne, et desservons au mieux l’information avec une proximité plus grande du reste des habitants, avec également des possibilités pour le lecteur d’interagir, et pourquoi pas nous proposer son aide s’il le souhaite.

Le journal n’est pas le seul projet que l’association Nous Voter souhaite mener à terme. Un projet d’émission de radio est en cours de préparation, sur les mêmes bases avec les mêmes volontés et les mêmes protagonistes ainsi que des projets de débats publics qui eux, viendront plus tard dans le temps. 

Vous imaginez certainement, que pour avoir autant de projets il faut inéluctablement des personnes motivées et travailleuses dans l’association. Nous sommes aujourd’hui un peu plus de dix, organisés en comité où chacun prend une place importante. Sans ce travail d’équipe, il aurait été impossible de finaliser ce numéro du journal et nous serions obligés de revoir à la baisse nos ambitions. Nous pouvons donc féliciter les membres de l’association, anciens ou nouveaux, qui ont donné et donnerons sans doute de leur temps pour vous informer. Anciens comme nouveaux, en effet cette année nous sommes plusieurs à avoir intégré l’équipe et avoir pris de nouvelles fonctions au sein de CSC. J’ai ainsi pour ma part, sur avis du comité de rédaction, pris la place de rédacteur en chef. J’espère m’améliorer dans ma tâche, et continuer à faire de mon mieux pour pouvoir avoir entre les mains en janvier un numéro 7 encore plus satisfaisant que le numéro 6. 

Merci à tous d’être venu et de soutenir 

Publié dans Accueil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article