Grande-Synthe Perd un autre Maire

Publié le par citoyens-sans-cible

André Demarthe n’est plus ! Mardi 6 Septembre, André Demarthe, maire de Grande-Synthe et premier vice-président de la Communauté Urbaine de Dunkerque de 1992 à 2001, est décédé. De profession ingénieur, il fut premier adjoint au Maire de René Carême de 1983 à 1992. En 1992, suite à la démission de René Carême de ses fonctions, il devient Maire. En 1995, René Carême, regrettant sa démission, se présente aux municipales face à André Demarthe. Ce dernier obtient la confiance des Grand-Synthois qui l’élisent maire.  

demarthe.png

Que pouvons-nous retenir de sa politique ? Ce fut d’abord, l’aspect social pour les Grand-Synthois qui est le plus marquant : politique en direction des jeunes (création des espaces jeunes), nouveau centre-ville (projet revu à la baisse par le maire actuel, ndlr), politique d’insertion et de travail pour les jeunes avec le plan EFEE (étape, Formation, Expérience, évolution) supprimé depuis par son successeur. Il a aussi modifié l’image de notre ville, se refusant toujours à ce qu’elle devienne une banlieue de Dunkerque. Il a voulu améliorer la qualité de vie des habitants en développant les espaces verts, notamment les jardins dans chaque quartier à l’instar de l’îlot Saint-Joseph et son plan d’eau. Ces projets ont été réalisés en concertation avec les habitants dans le cadre de l’ATU (Atelier de Travail Urbain),  supprimé en 2001. On retiendra aussi son attachement à la culture maraîchère de la ville et ses maraîchers en mettant en place une politique pour les soutenir. Il les a réunis plusieurs fois afin d’établir des projets correspondant à leurs attentes. Son désir était de pérenniser cette activité à Grande-Synthe, activité qui a aujourd’hui fortement diminué pour cause d’urbanisation massive. Il avait entre autres un projet de développement touristique : création d’un parc avec une serre tropicale au quartier du Basroch, là où se trouvent actuellement Décathlon.  

 

La rédaction de « Citoyens Sans Cible » présente à sa famille, son épouse (ancienne présidente de l’Office de Tourisme de Grande-Synthe) et ses proches, toutes nos sincères condoléances. Nous espérons qu’un hommage public lui sera rendu, comme cela fut le cas à l’occasion du décès de René Carême. Comme André Demarthe était un amoureux de la nature, nous aimerions qu’un jardin porte son nom. A bon entendeur, salut !

Publié dans Actu

Commenter cet article