On n’oublie pas ! à quand une stèle ?

Publié le par citoyens-sans-cible

 

commemoration-02-10-2011

 La nuit du 04 octobre 2002, une personne au « profil de Monsieur Tout-Le-Monde », avait décidé, selon ses propres mots de se faire un «tableau» comme à la  chasse car pour lui les Maghrébins étaient des «sous-hommes». C’est ainsi qu’il blesse mortellement depuis son 4X4, à coups de fusil un jeune grand-synthois de 17 ans, alors qu’il se trouvait avec des amis devant un café fréquenté par des Maghrébins. Plus tôt dans la soirée, toujours par la vitre baissée de son 4X4, il avait fait feu sur les clients d’un autre café lieu de rassemblement de Maghrébins, avenue de Petite-Synthe à Dunkerque : trois personnes blessées. Ce soir-là, c’est n’importe lequel de nous, Grand-Synthois ou Dunkerquois qui aurait pu tomber car la barbarie quand elle touche ses victimes est aveugle elle ne fait aucune distinction. Tourner la page de ce triste événement de notre histoire locale ce n’est pas de l’oublier. Aujourd’hui, beaucoup de Grande-Synthois veulent occulter ces événements comme s’il voulait arracher cette page de notre histoire mais sans cette page nous ne pouvons comprendre notre présent. C’est pour cela que depuis des années des citoyens militent pour qu’une rue porte le nom de ces événements et qu’une stèle soit déposée à Grande-Synthe. 

Cette revendication ne devrait pas faire polémique surtout en ces temps difficiles de crise où l’autre, l’étranger est considéré comme responsable de tous les maux de la société. Personne n’est à l’abri des idées racistes. Qui pouvait penser que ce père de famille serait passé à l’acte. Commémorer ces événements c’est aussi permettre aux gens de comprendre que les idées d’extrême droite tuent. C’est pour cela que cette année, la commémoration fut organisée sur le parvis des droits de l’homme de la CUD.

 

Publié dans Histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article